REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

POLITIQUE DE COOKIES

Luberri, Centre d´Interprétation géologique d´Oiartzun (« LCIGO ») utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour garder la session et les préférences de l’Utilisateur, personnaliser l’expérience de navigation et obtenir des statistiques sur l’utilisation du site Internet. En poursuivant sa navigation sur le site Internet de LCIGO, l’Utilisateur consent à l’utilisation des cookies conformément aux dispositions de la Politique de cookies énoncées ci-après. Cette Politique étant susceptible d’être mise à jour, nous vous recommandons de la consulter régulièrement.

 

QUE SONT LES COOKIES ?

Les cookies sont des fichiers que les pages Internet stockent sur le navigateur de l’Utilisateur qui les visite et sont nécessaires pour améliorer les services interactifs prêtés à travers la navigation sur Internet.

Types possibles de cookies :

Suivant leur origine :

  • Propres : les cookies propres sont créés par la propre page Internet que l’Utilisateur est en train de visiter.
  • De tiers : ce sont des cookies reçus à travers la navigation sur cette page Internet mais qui ont été créés par un service tiers hébergé sur cette page.

Suivant leur temps de permanence :

  • Cookies de session : ce sont des cookies conçus pour recueillir et stocker des données pendant que l’Utilisateur accède à une page Internet et qui ne sont pas enregistrés sur le disque de l’Utilisateur.
  • Cookies persistants : dans ce type de cookies, les données sont stockées sur le terminal de l’Utilisateur et le responsable peut y accéder et les traiter pendant une période qu’il a lui-même déterminée.

Suivant leur finalité :

  • Fins techniques : ces cookies sont indispensables pour le fonctionnement de la page Internet, c’est pourquoi on les appelle aussi “strictement nécessaires”. Ils permettent le contrôle du trafic entre le serveur et plusieurs utilisateurs simultanés, l’identification et l’accès comme utilisateur du système, etc.
  • Personnalisation : ils permettent à chaque Utilisateur de configurer des aspects tels que la langue ou la configuration régionale.
  • Analyse ou rendement : ils permettent de mesurer le nombre de visites et les critères de navigation de différentes sections du site Internet de manière anonyme.
  • Publicité : ces cookies permettent d’implanter des paramètres de mesure d’efficacité de la publicité offerte sur les pages Internet.
  • Publicité comportementale : ces cookies permettent d’implanter des paramètres de mesure d’efficacité de la publicité offerte sur les pages Internet, basés sur le comportement des Utilisateurs.

 

QUELS TYPES DE COOKIES SONT UTILISÉS SUR LE SITE INTERNET DE FMGB ?

Les cookies du site Internet de FMGB sont de caractère temporaire et ne sont en aucun cas utilisés pour recueillir des informations de caractère personnel.

Cookies propres :

LCIGO utilise des cookies de session à des fins techniques, strictement nécessaires au fonctionnement de la page. Ils permettent de naviguer et d’utiliser ses fonctions essentielles. Par exemple, le maintien de la session. Ces cookies ne gardent aucune donnée à caractère personnel ni ne recueillent aucune information sur la navigation de l’Utilisateur qui puisse être utilisée pour des actions marketing ou pour mémoriser les pages où il a navigué.

LCIGO utilise aussi des cookies de personnalisation qui permettent à l’Utilisateur de personnaliser certaines caractéristiques telles que la langue de navigation, en offrant ainsi une meilleure expérience de navigation, mieux adaptée au profil de l’Utilisateur.

Cookies de tiers :

Cookies d’analyse : LCIGO utilise des cookies de « Google Analytics » dont la propriété et la responsabilité appartiennent à Google Inc. Ces quatre cookies, dénommés « utma, utmb, utmc et utmz » permettent de mesurer et analyser, de manière anonyme, la navigation sur les pages Internet. Ils sont principalement utilisés pour obtenir des informations sur le nombre de visites, les pages visitées, etc., une information qui contribue à prêter un service de meilleure qualité et mieux adapté.

 

COMMENT DÉSINSTALLER LES COOKIES ?

L’Utilisateur a la possibilité de configurer son navigateur de manière à être averti de la réception de cookies et à empêcher leur installation sur leur équipement. Les principaux navigateurs d’Internet offrent des options de blocage et d’élimination des cookies, mais la procédure peut différer d’un navigateur à un autre. Pour désinstaller les cookies, nous vous recommandons de consulter les instructions fournies par le fabricant de votre navigateur Internet. Nous vous indiquons ci-après les liens vers les principaux navigateurs et dispositifs pour que vous disposiez de toutes les informations :

Sur les dispositifs portables, le navigateur offre aussi habituellement ces options dans la section Réglages.

Sachez cependant que la configuration du navigateur de manière à refuser les cookies ne permet pas de maintenir les préférences de l’Utilisateur et que certaines pages peuvent ne pas être disponibles.

Nuevos descubrimientos paleontológicos en el Parque Natural de Aiako Harria

A lo largo de 2004, miembros de Luberri y el departamento de Geología de la  Sociedad Aranzadi realizaron prospecciones por  el Parque Natural de Aiako Harria, con el fin de realizar estudios sobre su patrimonio geológico y paleontológico.

En estas prospecciones se descubrieron nuevos yacimientos paleontológicos de notable interés. Se han encontrado una variada fauna marina; moluscos, equinodermos, briozoos, y restos vegetales  procedentes de las primitivas áreas emergidas.
Las fósiles descubiertos pertenecen a animales que habitaron los fondos marinos del período Carbonífero (320 millones de años). conocemos en Euskal Herria.
Otros fósiles descubiertos pertenecen a primitivos vegetales Carboníferos que vivieron en lagunas costeras de las primeras tierras emergidas de Euskal Herria y pertenecen a los más antiguos pobladores gipuzcoanos.

Ver galeria de fotos

A lo largo de 2004, miembros de Luberri y del departamento de Geología de la  Sociedad Aranzadi realizaron diferentes prospecciones de superficie por  el Parque Natural de Aiako Harria, con el fin de obtener nuevos datos que permitan la realización de futuros estudios sobre el patrimonio geológico y paleontológico existente en su territorio.

Como fruto de estas prospecciones se descubrió un nuevo yacimiento paleontológico de notable riqueza e interés. En la zona estudiada se ha podido detectar la presencia de una variada fauna marina, integrada por moluscos, equinodermos y briozoos, asociados a numerosos restos vegetales  procedentes de cercanas áreas emergidas.

Las fósiles descubiertos en este yacimiento, pertenecen a animales que habitaron los fondos de escasa profundidad del mar que cubría toda nuestra comarca a comienzos del período Carbonífero, hace unos 320 millones de años. En  aquel momento todavía no se había iniciado el proceso que daría lugar a la  emersión de la enorme masa granítica que, millones de años más tarde formaría el batolito de Aiako Harria-Bianditz.  El proceso de emersión de la masa granítica desde el interior de la corteza terrestre, se inició hace unos 290 millones de años y fue el causante de que en nuestra comarca surgieran las primeras tierras continentales de Gipuzkoa.

El interés suscitado por el  descubrimiento de este nuevo yacimiento paleontológico reside en la abundancia de restos vegetales, transportados por flotación, desde zonas costeras cercanas. Estos restos aparecen junto a una variada  fauna de moluscos marinos y nos indican que, en aquella época (hace unos 320 millones de años...) existía alguna zona emergida en nuestras inmediaciones (posiblemente el Macizo de Labourd, en Lapurdi, o los de Bortziri y, Kinto Real, en Nafarroa...), donde empezaban a evolucionar  las primeras  formas de vida continental que conocemos en Euskal Herria.

Los fósiles descubiertos pertenecen a primitivos vegetales, anteriores a los helechos y gimnospernas que evolucionaron a lo largo del período Carbonífero. Estos vegetales, emparentados con los actuales equisetos o colas de caballo..., prosperaron en lagunas y charcas existentes en la costa de las primeras tierras emergidas.

El yacimiento, se encuentra enclavado en las estribaciones del Parque Natural de Aiako Harria y por ello desde Luberri y la Sociedad Aranzadi propondremos a los responsables del Parque  la realización de un estudio sobre el mismo, la protección del yacimiento asi como otros localizados en el interior del Parque, para  evitar la destrucción o  alteración de los  vestigios descubiertos, pertenecientes a los más antiguos pobladores gipuzcoanos.